Un rassemblement pour la mort de l'un d'entre nous

Brève
09/11/2017

Un ouvrier-maçon  du bâtiment est mort le 16 octobre. Ses jours ont fini sur un  des  chantiers de constructions qui poussent à Bacalan autour des bassins à flots. Son décès est dû, semble-t-il, à une chute de plusieurs mètres. Une enquête de police est en cours. Il avait moins de cinquante ans. De nationalité portugaise, il était employé de la société SBA, sous-traitant de Vinci.

Dans le BTP, en France, il y a un mort tous les deux jours, un accident grave toutes les trois minutes, Un rassemblement a eu lieu mardi 7 février, rue Achard, à quelques centaines de mètres de ce drame. C'était pour  dénoncer ce nouveau mort du capital.  Une prise de parole a rappelé combien les patrons du bâtiment, prompts à se faire obéir pour les horaires, sont beaucoup moins préoccupés par la sécurité qui leur coûte.