Territoriaux de Charente-Maritime

Attaques scandaleuses sur le temps de travail

Brève
10/11/2017

Pour faire pression sur les travailleurs territoriaux de Saintes et Royan et de leurs agglomérations, la chambre régionale des comptes parle d’« illégalité du temps de travail » pour qualifier la durée moyenne qui serait de 1 550 heures environ par an. C’est un mensonge : la durée légale de 1 607 h par an est un maximum, pas un minimum ! Comme dans bien des villes, ces quelques congés supplémentaires (et forcés) venaient seulement compenser un peu la faiblesse des salaires.

Les maires et présidents d’agglomérations veulent utiliser ce rapport de la chambre des comptes pour imposer une hausse du temps de travail, non payée, puis pour supprimer des postes, comme l’a fait précédemment le maire de La Rochelle, en se heurtant à des travailleurs mobilisés pendant plus d’un an.

C’est d’autant plus scandaleux que Saintes compte 19 % de chômage. Les syndicats CGT et Sud des territoriaux de Saintes appellent à la grève reconductible à partir du 13 novembre. Il faut s’en saisir pour empêcher ces attaques révoltantes.