Clermont-Ferrand

Agressions dans les transports : un des méfaits du capitalisme

Brève
27/10/2017

Ce jeudi 26 octobre, suite à une nouvelle agression, 100 % des conducteurs et conductrices de la T2C ont fait valoir leur droit de retrait. Aucun bus ou tram ne roulait.

Incivilités, crachats voire agressions sont réguliers à l'encontre de ces travailleurs qui se retrouvent en première ligne face au développement de la misère sociale.

La dégradation de la vie quotidienne et la violence sont la conséquence du désengagement de l’Etat des services publics, notamment dans le social, de l’intensification de l’exploitation et de la montée du chômage due aux suppressions d’emplois par le patronat.