Baisse des émissions de CO2 : pas de risque pour les profits

Brève
10/11/2017

Dans les propositions faites par la Commission européenne pour abaisser les émissions de CO2 des voitures et petits utilitaires, tout est fait pour ne pas gêner les constructeurs : l'objectif de baisse n'est que de 30 % d'ici à 2030, alors que les ONG réclamaient 45 %. Les constructeurs qui continueraient à produire des voitures trop polluantes pourront faire valoir des « bonus » gagnés parce qu'ils fabriquent, par ailleurs, des voitures électriques ou hybrides. Et enfin, les tests des émissions de CO2 se feront toujours en laboratoire, et non en conditions réelles, alors que l'ensemble des constructeurs a truqué ces tests pendant des années.

Cette fraude a, d'après les chercheurs, entraîné la mort prématurée de 4 000 à 5 000 personnes en Europe. Mais cela n'a pas troublé la Commission européenne ni entamé son respect pour les sacro-saints profits des industriels de l'automobile.