Les routiers imposent une marche arrière

Brève
06/10/2017

Suite à la mobilisation des chauffeurs routiers, les patrons du secteur du transport ont signé un accord garantissant que les primes d'ancienneté, le 13ème mois, les frais de déplacement et la majoration des heures de nuit ne seront pas fixés entreprise par entreprise comme le prévoient les ordonnances Macron.

Certes, tout en signant cet accord, les grands patrons du transport ne manquent pas d'arrières pensées et on verra bien s'ils respectent leur signature. En tout cas, ils ont craint les réactions collectives des chauffeurs. Une crainte salutaire qui doit encourager les travailleurs de tous les secteurs à se mobiliser tous ensemble.