Alstom

Bouygues, un des gagnants de la fusion Alstom-Siemens

Brève
06/10/2017

Si la fusion Alstom Siemens provoque des inquiétudes parmi les travailleurs des deux groupes quant à l’emploi, elle va faire au moins quelques heureux.

Un des grands gagnants est aussi un des principaux actionnaires d’Alstom, le groupe Bouygues qui possède aujourd’hui 28% du capital, soit 62 millions d’actions.

Ce rapprochement prévoit de généreuses compensations pour les détenteurs d'actions Alstom : Bouygues va percevoir deux «dividendes exceptionnels» d’un montant de quatre euros chacun, soit huit euros par action.

Au total, Bouygues va recevoir un chèque d’environ 700 millions d’euros. Il devra juste patienter jusqu’au mois de juillet 2018. A cette date, un conseil d’administration et une assemblée générale des actionnaires entérineront la fusion des deux groupes.

Bouygues a déjà encaissé, depuis son entrée au capital d’Alstom, 1,5 milliard de dividendes et primes diverses. En ajoutant les 700 millions à venir, on dépasse les 2 milliards de gains.

Le gouvernement à l’époque parlait d’un sauvetage industriel. Au bout du compte, il s’agira surtout d’une très juteuse affaire, faite sur le dos des travailleurs !